14-18

Accueil > 2014 > Travail en cours > Classe de 3eme 3 du collège Professeur Dargent > Collège Dargent Classe de 33

Collège Dargent Classe de 33

mercredi 5 novembre 2014, par Sandrine Madec

Les élèves ont recherché plusieurs lieux qui pourraient correspondre au cadre géographique et historique fixé. Ils ont besoin de votre avis. Ils ont pour mission de vous faire part de leurs recherches personnelles jusqu’à lundi afin de prendre une décision collégiale, en fonction de vos remarques. Merci d’avance.

Messages

  • Bonjour, voici un des projets de la classe. J’ai travaillé sur l’asile FOUR à quelques minutes du collège. Ci-joint une carte postale du lieu aux alentours de 1900 que vous retrouverez dans un dossier sur l’évolution de Lyon et de l’asile.

  • Bonjour j’ai travaillée sur la villa Lumière. Voir le fichier.

    PNG - 360.8 ko
  • L’asile aux alentours de 1900. J’espère que ça marchera cette fois-ci :

  • Bonjour, voici un des lieux que nous vous proposons pour le projet.

    La manufacture des tabacs

    C’est l’ingénieur en chef Clugnet qui, peu après 1900 et à la demande de l’administration, fut chargé de la construction d’une manufacture de tabacs en plein centre de Lyon. Il la construisit sur l’ancienne ligne de fortification de la ville. Le projet était ambitieux, mais surtout très original. Par sa composition binaire (groupe nord et groupe sud), et par la réalisation d’une façade très colorée, le futur site se différenciait des autres manufactures françaises telles qu’à Issy-les-Moulineaux ou à Dijon. À l’origine, les travaux devaient durer 5 ans, mais ils furent interrompus lors de la Première Guerre mondiale, entre 1914 et 1918. Le long délai de sa construction est dû à cette première guerre, pendant laquelle les prisonniers allemands et autrichiens travaillèrent aux terrassements. Suite à une reprise trop lente des travaux et à un manque de matériaux, la manufacture n’ouvrira ses portes qu’en 1932. L’activité industrielle de la manufacture fut intense. A son apogée, elle produisait plus de 7 millions de cigarette par jour, dont les ’’troupes’’ (tabac pour l’armée) et les ’’bleus’’ (couleur de l’emballage,tabac à rouler).

    Aurélia Pillon et Coline Gervais, 3ème3

  • Bonjour,voici un des nombreux travaux des 33, l’Hotel Dieu situé les quais du Rhone à quelques minutes du collège. Voir le fichier ci-dessous

    PNG - 219.4 ko
  • Bonjour, voici le projet que j’ai choisi : l’église Saint Maurice

  • La classe de 3ème 3 a finalement choisi comme cadre géographique la MANUFACTURE des TABACS

  • JOSEPH CLUGNET

    Joseph CLUGNET est né le 11 février 1854 à Caluire. Il est un dessinateur brillant qui sort de l’école de polytechnique.

    Il sera Chef ingénieur au sein du service central des Manufactures des tabacs qui se trouve au bord du Rhône dès le début du siècle, à l’emplacement de l’actuel lycée Juliette-Récamier.

    600 ouvriers travaillent dans cette fabrique de tabac pour la pipe mais aussi pour la cigarette. Les locaux deviennent très vite trop petits. Il est donc nécessaire de créer une nouvelle usine sur un autre emplacement.

    Ce départ est contesté par les commerçants, car ils subirront une forte perte de clientèle. La décision est prise lorsque l’Armée libère des terrains dans le quartier de Monplaisir.

    En 1900, l’Etat achète, pour le franc symbolique, un terrain de 25 000 m². L’emplacement longe la voie de chemin de fer qui relie la gare de Perrache et celle des Brotteaux. La construction est donc confiée à Joseph CLUGNET.

    Il souhaite un vaste bâtiment en H, comme le Louvre. Les différentes parties seront reliées par des ponts pour rappeler un Carrousel. La grande façade mesura 170 m, et elle sera recouverte de briques aux couleurs altéernées.

    Mais les travaux vont trainer. A tel point, que Joseph CLUGNET ne verra jamais les travaux commencés. Cet Ingénieur décédra à 57 ans sur un chantier à Paris. C’est seulement en 1912 que les travaux commerceront. Durant la guerre, la construction sera interrompue. Les prisonniers allemands continueront les travaux en 1916. La Manufacture sera terminée en 1928 mais elle n’ouvrira ces portes qu’en 1932.

    L’activité industrielle était très importante, elle produisait plus de 7 millions de cigarettes chaque jour, dont les « troupes » ( tabac pour l’armée) et les « bleus » (couleur de l’emballage à rouler). Les voies ferrées proches du bâtiment permettaient d’expédier la marchandise. Les dernières boites sont sorties en 1987.

    Une rénovation a été réalisée en 2004.

    Depuis 2013, le bâtiment accueille l’université Jean Moulin.

  • Bonjour
    Coline et moi avons trouvé les informations sur la manufacture des Tabacs dans le livre " Histoire de Monplaisir". Voici les pages qui en parlent.

  • Bonjour c’est Gaëlle et Romane, voici nos recherches et nos photos sur l’architecture de la manufacture du tabac 0 Lyon 3.
    C’est l’ingénieur en chef Clugnet qui, peu après 1900 et à la demande de l’administration, fut chargé de la construction d’une manufacture de tabacs en plein centre de Lyon. Le projet était ambitieux, mais surtout très original. Par sa composition binaire (groupe nord et groupe sud), et par la réalisation d’une façade très colorée, le futur site se différenciait des autres manufactures françaises telles qu’à Issy-les-Moulineaux ou à Dijon.

    À l’origine, les travaux devaient durer 5 ans, mais ils furent interrompus lors de la Première Guerre mondiale, entre 1914 et 1918. Cependant, suite à une trop lente reprise des travaux et à de nombreuses carences, conséquences directes de la guerre, la Manufacture n’ouvrira ses portes qu’en 1932. Le bâtiment a été rénové en 2004.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?